Les acteurs gouvernementaux de la transition énergétique

L’explosion dernière des pics de températures chaudes sur la Terre continue d’inquiéter les citoyens, la communauté européenne et les pouvoirs publics qui essayent de mettre en place des stratégies pour limiter au maximum ces augmentations brutales. Entre la mise en place de taxes sur l’émission des gaz à effet de serre, de lois plus écoresponsables, la création des organes de préservation de l’environnement comme suite à l’Accord de Paris et bien d’autres mesures, l’Etat français veut assurer à sa communauté la garantie de la sauvegarde de son écosystème.

De nombreux acteurs gouvernementaux de la transition énergétique se déploient au gré de grands moyens afin d’assurer le maintien de la vie de l’Homme sur cette Terre. Ces acteurs gouvernementaux de la transition énergétique se battent de concert pour assurer la pérennisation des ressources mais aussi appellent les citoyens et les distributeurs à apporter leur pierre à l’édifice.

L’organisation des acteurs gouvernementaux de la transition énergétique est faite de telle enceinte que, chacun puisse avoir son champ de bataille, son terrain d’action, et ses moyens et stratégies d’actions. Pour nombreux qui jusque-là, sont encore profanes sur la question, il est essentiel de comprendre déjà ce qu’est la transition énergétique et quels en sont les enjeux.

transition énergétique, gouvernement, acteur, enjeux, institutions

Transition énergétique et enjeux

La transition énergétique en quelques mots

La transition énergétique fait référence à une modification structurelle profonde des modes de production et de consommation énergétique. Cette modification est le fruit de variations circonstancielles de certains paramètres comme la disponibilité des ressources naturelles, le coût alloué à la production d’un produit mais aussi à une volonté politique des gouvernements, des populations entreprises, organismes internationaux. Tous doivent limiter et même réduire leur impact négatif sur l’environnement.

De nombreuses ONG et acteurs gouvernementaux de la transition énergétique à travers des institutions sont engagés dans ce combat. Leur but est d’établir des politiques solides et durables en limitant au maximum par exemple l’utilisation d’énergies fossiles non renouvelables au profit des énergies renouvelables. De nombreux fournisseurs d’électricité et de gaz tourné le dos au nucléaire et au gaz fossile comme le gaz de schiste pour laisser place aux énergies hydraulique, photovoltaïque, éolienne, biomasse et au biométhane. Vous pouvez donc choisir l’abonnement qui vous convient le mieux en terme d’énergies renouvelables.

Le gouvernement quant à lui impose une obligation d’achat au fournisseur historique EDF, donnant la possibilité aux particuliers de revendre leur surplus d’énergie qui est ainsi réinjecté dans le réseau.

Quels en sont les enjeux ?

Les acteurs gouvernementaux de la transition énergétique ont à coeur la mise en exécution de nombreuses mesures pour assurer une sauvegarde réelle de la nature. Il est plus concrètement question de passer d’énergies carbonées, polluantes ou encore dangereuses à des énergies plus saines comme l’énergie solaire, l’éolienne, la géothermie, la marémotrice ou encore la biomasse. Il est donc question pour l’Etat de mener à bien ces missions qui consistent à :

  • Réduire l’émission des gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique

  • Employer des énergies plus sécurisantes pour les populations en matière de géostratégie et de risque industriel et nucléaire

  • Assurer une transition réelle puis un abandon des énergies polluantes et dangereuses vers les énergies vertes respectueuses de l’environnement

  • ?uvrer pour une diminution de la consommation d’énergie entrainant comme effet de nombreux avantages géopolitiques et de santé publique.

De nombreuses instances publiques et même privées oeuvrent pour la bonne mise en oeuvre de ces mesures en sensibilisant déjà les populations sur les enjeux de la transition énergétique mais aussi en proposant des solutions réelles comme la diversification des offres dans le monde industriel qui propose des offres de jour en jour plus vertes.

Situation de la transition énergétique en France

Très engagé depuis longtemps dans la préservation de l’environnement, c’est un objectif solide que s’est lancé le pays à court et à long terme pour l’horizon 2025/2050. A court terme, il est question pour le pays de ramener la part du nucléaire qui occupe une très grande place dans les énergies polluantes et dangereuses à 50 % de la production française d’électricité et à long terme d’ici 2050, de diviser par 4 ou par 5 les émissions de gaz à effet de serre. Le pays s’engage alors à développer les énergies renouvelables et à rechercher toutes les formes d’efficience énergétique et donc d’économies d’énergie. La sortie du nucléaire et le respect de ce calendrier est un sujet qui fait grincer des dents dans la classe politique. Il est vrai que pour acter l’abandon du nucléaire, il faudrait également songer à un substitut efficace tant sur le plan tarifaire que logistique. Comme le disait récemment le président MACRON, la descente au plus vite vers 50% d’utilisation du nucléaire est une nécessité, à condition de ne pas remettre en cause les efforts réalisés sur la diminution des gaz à effet de serre.

Les acteurs gouvernementaux de la transition énergétique

Depuis piloté par le ministère de la transition écologique et solidaire, ce sont de nombreuses institutions, partenariats et coopérations internationales qui sont mises en place afin d’assurer un équilibre parfait de l’environnement par les pouvoirs étatiques. Parmi ces institutions, nous pouvons citer quelques-unes.

La commission de régulation de l’énergie

C’est l’autorité administrative indépendante créée le 24 mars 2000 et dont le rôle est de veiller au bon fonctionnement du marché de l’énergie et arbitrer les différends entre les utilisateurs et les divers exploitants. Son pouvoir s’applique principalement au marché du gaz et de l’électricité.

L’ADEME

L’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie est quant à elle, un établissement public à caractère industriel et commercial créé en 1991 et dont le rôle est aussi d’assurer la préservation de l’environnement à travers une bonne gestion de déchets, une préservation des sols et un traitement des sols pollués, un développement efficace des énergies renouvelables. La prévention et la lutte contre la pollution de l’air font aussi partie de ses nombreuses autres missions.

Les pouvoirs politiques français ont su mettre depuis de nombreuses années déjà, la question écologique au centre des attentions. Leur déploiement est bien perceptible aux vues des nombreuses stratégies et politiques de préservation de l’environnement déjà menées.

Retrouvez plus d’informations sur les acteurs gouvernementaux de la transition énergétique à travers ce lien .