Histoire de l’ADEME

Établissement public à caractère industriel et commercial, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie est placée sous la tutelle des Ministères de la transition écologique et solidaire, et de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. L’histoire de l’ADEME est étroitement liée avec l’État qui accompagne son développement et ses actions depuis sa création, et ce, dans divers domaines : l’environnement, l’énergie et le développement durable. L’ADEME illustre à travers son histoire la volonté de l’État de définir une politique énergétique soucieuse de l’environnement.

ADEME,énergie,environnement

Présentation générale de l’ Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie

Histoire de l’ADEME

On retiendra de l’histoire de l’ADEME qu’elle voit le jour en 1981 au terme de la fusion de l’AQA (Agence pour la Qualité de l’Air), l’AFME (Agence Française pour la Maîtrise de l’Energie) et l’ANRED (Agence Nationale pour la Récupération et l’Elimination des Déchets). L’agence présente dès son inauguration des objectifs importants qui nécessitent des ressources humaines particulièrement compétentes.

Gestion administrative

Comme structure publique d’importance, l’ADEME présente un organigramme bien établi. À la tête de l’Agence, on retrouve un conseil d’administration et un conseil scientifique.

On apprend dans l’histoire de l’ADEME qu’en 28 ans d’existence, elle a connu neuf présidents. Nous pouvons les citer :
– Michel MOUSEL (dec 1991-mars 1994)
– Jacques VERNIER (mars 1994- dec 1997)
– Pierre RADANNE (janv1998-janv 2003)
– Michèle PAPPALARDO (janv2003-janv 2008)
– Chantal JOUANNO (fev 2008-fev 2009)
– Philippe Van de MAELE (fev 2009-fev 2013)
– François LOOS (dec 2011-fev 2013)
– Bruno LECHEVIN (mars 2013-mars 2018)
– Arnaud LEROY (depuis mars 2018).

Organisation

Elle est structurée autour de trois directions exécutives et un secrétariat général :
– la Direction Exécutive Stratégie, Recherche, International : elle est chargée de l’action internationale, des investissements d’avenir et de la recherche et la prospective
– la Direction Exécutive Programmes : elle est chargée des actions sectorielles (économie circulaire et déchets, villes et territoires durables, production et énergies durables)
– la Direction Exécutive Action Territorial : elle gère les 26 directions régionales et les 03 représentations dans les territoires d’outre-mer.

Structure de l’ADEME

Le siège social de l’Agence se trouve à Angers. Elle emploie plus de 1000 collaborateurs déployés dans :
– les services centraux : Angers, Paris, Valbonne
– les 26 directions régionales
– les trois représentations d’outre-mer
– un bureau de représentation à Bruxelles.

Missions

Si l’on sait que l’ADEME a pour principal objectif d’encadrer les politique gouvernementales qui sous-tendent la transition énergétique, il faut également intégrer des perspectives plus spécifiques. Ainsi, L’ADEME intervient à plusieurs niveaux dans son domaine de compétence :
– la gestion des déchets : il s’agit ici de la récupération, du transport, de la mise en valeur et enfin de l’élimination des déchets. Grâce au Fonds Déchets, l’ADEME apporte un appui à ce processus
– la protection des sols : elle s’effectue à deux niveaux. Dans un premier temps il y a le volet prévention et dans un second temps le volet réparation et remise en l’état des sols pollués
– l’efficacité énergétique : le secteur du bâtiment et celui qui consomme le plus d’énergie, l’ADEME a pour objectif la baisse de la consommation énergétique dans le bâtiment
– la promotion des énergies renouvelables : l’action de l’ADEME se situe à deux niveaux. Premièrement, le soutien des programmes de recherche et deuxièmement, la mise en oeuvre de ses programmes
– la lutte contre la pollution de l’air : l’ADEME par le biais du programme AACT-AIR « aide à l’action des communautés territoriales et locales en faveur de l’air », soutient les initiatives, des collectivités mais aussi des chercheurs, en faveur de l’amélioration de la qualité de l’air
– la lutte contre la pollution sonore fait aussi partie des domaines dans lesquels l’ADEME intervient.

Budget

Pour l’année 2019 l’ADEME a voté un budget de 761 millions d’euros. La répartition est la suivante :

  • 185 millions d’euros pour l’économie circulaire, les déchets et les sites pollués
  • 34 millions d’euros pour la rénovation énergétique des bâtiments
  • 307 millions d’euros pour le Fonds chaleur renouvelable, ici on constate une augmentation de 55 % par rapport à 2017
  • 30 millions d’euros pour le Fonds « air mobilités » qui connaît aussi une hausse de 50 %.

Les partenaires de l’ADEME et quelques stratégies mises en place

ADEME,énergie,environnement

À qui s’adresse l’ADEME ?

Dans son domaine d’intervention, elle apporte son savoir-faire, ses financements et donne ses recommandations : aux collectivités locales, aux entreprises, aux pouvoirs publics et au grand public.

ADEME à l’international

L’action de l’Agence ne s’arrête pas qu’en France elle joue aussi un rôle sur le plan international. Compte tenu de son savoir-faire, l’ADEME intervient dans les politiques et programmes de l’Union européenne. Elle coopère avec des agences de différents pays (Allemagne Maroc, Algérie, Tunisie, Inde, Japon) dans le domaine de la maîtrise d’énergie. Elle accompagne aussi les éco entrepreneurs français sur le plan international.

Quelques Stratégies de l’ADEME

Pour atteindre ses objectifs, l’ADEME a mis en place différentes stratégies par secteur et par cible :

La Stratégie Bio durable

Cette stratégie est un élément de la transition écologique et énergétique. Elle est relative à : l’agriculture, la production des algues, la sylviculture….

Cette stratégie s’organise autour de trois points : la gestion durable des sols, des systèmes agricoles et forestiers, l’amélioration des systèmes alimentaires durables, l’appui des filières biosourcées durables.

La Stratégie Collectivités

Elle s’inscrit dans le cadre de l’implémentation des politiques publiques de transition écologique dans les secteurs de l’énergie, de l’économie circulaire et de la ville durable, permettant du même coup à l’Agence coopérer avec les collectivités.

La Stratégie Qualité de l’air. L’accent est mis par l’Agence sur les moyens permettant de parvenir aux buts suivants : diminution des retombées du transport et de l’agriculture, l’anticipation des conséquences des énergies renouvelables et matériaux biosourcés, la considération de la qualité de l’air intérieur dans réhabilitation énergétique des bâtiments, l’association aux collectivités dans la prise en considération opérationnelle de la qualité de l’air dans la programmation locale.

La Stratégie Recherche, Développement, Innovation

L’Agence est au centre de l’implémentation de politiques nationales de recherche, en prenant part à la planification des recherches et en accordant des aides financières aux projets de recherche, aux démonstrateurs et aux essais préindustriels.

La Stratégie de Rénovation énergétique des bâtiments dans l’objectif du Facteur 4

Au regard de l’importance des enjeux énergétiques climatiques et environnementaux, et compte tenu des multiples freins, cette stratégie expose les moyens qui seront en mesure d’être conduit par l’ADEME pour participer au plan national. Elle organise et agence ses interventions dans le domaine de la réhabilitation énergétique des bâtiments.

Pour plus d’informations visitez le site de l’ADEME .